Le Parc National du Slovenský raj ou Paradis Slovaque fait partie d’un des endroits naturels et incontournables pour les amoureux de la nature.

Amatrice de randonnées, ce voyage est également pour moi l’occasion de parcourir le monde à travers la nature. Mes recherches sur internet, m’ont menées aux Tatras et au parc national du Paradis slovaque.

Les Tatras sont une chaîne de montages à cheval sur la frontière entre la Pologne et la Slovaquie, la partie la plus élevée des Carpates, et un des plus beaux massifs d’Europe. N’étant pas prêts pour affronter la neige début avril, nous avons décidé de repousser notre visite lorsque nous serons en Pologne et avons donc choisi de randonner dans le parc national du Paradis Slovaque :  Slovensky Raj !

Présentation du parc :

Situé à l’est du pays, au nord des monts Métallifères et couvrant une superficie de 197,63 km² (zone centrale) et 130,11 km² (zone périphérique), on y trouve beaucoup de sentiers pour les randonneurs ou cyclistes : des gorges, cascades ou encore des grottes dont une en particulier, la grotte de glace de Dobšiná (Dobšinská ľadová jaskyňa), inscrite au patrimoine de l’Unesco.

Les sentiers varient selon leur longueur et leur niveau de difficulté. Il y en a pour tous les goûts !

Nous avons décidé de séjourner dans l’un des villages historiques au bord du parc naturel, Spišská Nová Ves et ayant seulement une journée pour partir en excursion dans ce fameux parc, notre choix s’est tourné vers l’un des plus beaux parcours, celui de Suchá Belá.

Le parc national dans toute sa splendeur !

 

Accès au parc

Il existe plusieurs entrées mais pour accéder à cette gorge, il faut se rendre au camping de Podlesok (à environ 30 mn de Spišská Nová Ves). Comme à notre habitude, le stop à la sortie du village nous a permis de nous y rendre rapidement. Déposés dans le village de Hrabušice, nous avons marché le long de la route sous un soleil agréable pour rejoindre Podlesok. La vue sur les Tatras, les plaines vierges et la forêt de sapins est juste incroyable.

L’entrée du parc est payante, mais largement abordable avec ses 1,50€ par personne et pour peu que vous y soyez avant 7h, il n’y aura personne à l’entrée pour vous faire payer !

Parcours

La gorge de Suchá Belá s’étend sur 3,8 km avec 4 principales cascades. Arrivés dans la gorge, nous sommes émerveillés par la beauté de ce lieu.

Après avoir parcouru le Languedoc Roussillon à travers diverses randonnées incluant beaucoup de dénivelé, je me suis dit que la dizaine de kilomètres qui nous attendait serait un jeu d’enfants ! Cependant pour les personnes n’ayant pas beaucoup d’équilibre comme moi, commencer par des ponts en bois, qui semblent abîmés par l’eau et le temps, n’était pas une partie de plaisir…

Puis viennent les échelles métalliques, verticales, remontant sur les côtés des jolies cascades pour les amoureux de l’escalade et amateurs de sensation forte. D’ailleurs, je déconseille vivement ce parcours à ceux qui ont le vertige !

Nous sommes donc montés pendant environs 2h30 enchaînant les ponts et les échelles, mais le décor en vaut vraiment la chandelle. L’idéal est de prendre son temps pour admirer le paysage entre chaque échelle car la deuxième partie du parcours, une fois arrivés en haut de la gorge, est un chemin de randonnée simple sans aucune difficulté parmi les hauts sapins. De temps en temps, vous apercevrez même, parmi ces arbres, la chaîne des Tatras formant une barrière naturelle entre les deux pays.

Pleine vue sur les Tatras, ça en jette !

Pour ceux qui souhaitent rester quelques jours en ce lieu magique, vous aurez le choix entre le camping de Podlesok, les hôtels aux alentours ou encore dans les villages situés aux abords du parc.

Et pour ceux qui veulent en voir un peu plus, voici une série de photos et une vidéo de notre randonnée !

Auteur : Sehriban Groos

Author

2 Comments

  1. Sympa votre petit reportage !!!!
    J’y étais ce matin!!!!! C’est vrai que c’est superbe mais carrément physique.
    J’ai trouvé le chemin par pur hasard car les panneaux là bas c’est compliqué et c’est écrit tout petit.
    Bravo à vous et bonne continuation. Moi je redescends vers la Hongrie.

    • Terence Reply

      Hello Yannick !
      C’est physique oui, mais pour un randonneur, c’est complètement faisable !
      J’espère que tu as apprécié ce petit coin de paradis ! Bon voyage en Hongrie !
      Terence

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :