Bienvenue ami voyageur !

 

Si tu te retrouves sur notre blog, c’est que tu as, comme nous, l’âme d’un voyageur. Vagabond aguerri ou timide excursionniste, ce que tu liras ici te parleras, et je l’espère, te feras te sentir plus vivant que jamais !

Voyager à pied, c’est oublier le temps qui passe. En s’accordant un intermède dans notre propre durée, on vit le temps différemment.

Dans le mouvement et la nouveauté perpétuelle, on vit le présent avec une telle intensité qu’on en perd le sens du temps. C’est un peu comme si celui ci cessait d’exister. Cette sensation extraordinaire de satiété et de satisfaction entremêlées est extrêmement libératrice. Et étrangement, en perdant le sens du temps, on semble en gagner…

Sensibles à l’environnement, il nous a semblé évident que ce voyage devait se dérouler en limitant notre impact sur la nature. C’est donc à pied et en stop que nous nous déplacerons.
L’important pour nous étant de nous fondre dans la vie des autres pour apprendre, nous dormirons chez l’habitant quand l’occasion se présentera.

Prendre l’avion pour rejoindre l’autre bout du monde en quelques heures aurait été possible et ce luxe technologique est formidable, mais les rencontres, les partages et les aléas d’un voyage à pied le sont bien plus. Comme le disait Phillipe Pollet-Villard : “Dans un voyage, ce n’est pas la destination qui compte mais toujours le chemin parcouru, et les détours surtout”.

C’est accompagné de notre sac à dos, que nous partons fouler la terre.

Ce site est avant tout un carnet de voyage relatant nos aventures. Des billets y seront régulièrement postés et nous espérons qu’ils vous feront sourire et voyager à travers nos mots.

Si un article vous plait, laissez un petit commentaire, source de motivation pour continuer à poster des articles !

N’hésitez pas à rejoindre nos réseaux sociaux, les lien sont disponibles  en bas de page !

________________________________________________________________________

Si l’eau d’un bassin reste sans mouvement, elle devient stagnante et boueuse ; Mais si elle s’agite et coule, alors elle s’éclaircit : tel est l’homme qui voyage.

                                                                                                  Proverbe kurde

________________________________________________________________________